Articles tagués “olivier cyran

IMMIGRATION, FRONTIÈRES ET RESPONSABILITÉS POLITIQUES

UN LIEN VERS L’ARTICLE D’OLIVIER CYRAN INTITULÉ : DU BON USAGE DES BARBELÉS

L’INTRODUCTION DE L’AUTEUR :

Dans une récente interview à la revue Ballast, le philosophe et économiste Frédéric Lordon aborde la question des violences infligées aux migrantes et aux migrants en concluant qu’il est illusoire de lutter pour la liberté de circulation. Lui plaide pour des frontières « plus intelligentes ». Au passage, il met en cause le journaliste indépendant Olivier Cyran, accusé de tenir sur le sujet des positions déraisonnables. Dans un contexte de forte mobilisation sociale et de vive confusion politique, ce dernier se saisit de cette perche pour questionner le rapport de la gauche aux frontières et la stratégie périlleuse de sa principale composante, la France insoumise.

J’ÉCRIS DÉJÀ EN MAJUSCULES, J’INSISTE POURTANT POUR DIRE QUE C’EST UN SUPER ARTICLE, CLAIR, DOCUMENTÉ.

POUR LES CURIEUREUSES, POUR LES RAGEUSEURS, CELLEUX QUI N’ONT PAS FROID AUX YEUX OU AUTRES ADEPTES DÉSOEUVRÉ·ES DE JACKASS,
UN LIEN DE L’ENTRETIEN DONNÉ À LA REVUE BALLAST PAR LORDON
ATTENTION, LE ROUGE-BRUN PURULENT N’EST JAMAIS TRÈS AGRÉABLE À LIRE, MAIS ÇA RESTE UN BON ÉTAT DES LIEUX
DES POSITIONNEMENTS D’UNE CERTAINE GAUCHE FACE À L’IMMIGRATION ET À L’EXIL…

IL Y A TELLEMENT DE CHOSES DONT JE N’AI PAS LE TEMPS DE PARLER, QUE JE N’AI PAS LE TEMPS DE RELAYER SUR CE BLOG ;
RASSUREZ-VOUS, JE NE COMMENCE PAS À CONSACRER DU TEMPS À DES CHAMAILLERIES STÉRILES ENTRE JOURNALEUREUSES, ÉDITOCRATES,
POLITIQUES ET AUTRES PERSONNES AYANT LA POSSIBILITÉ DE SE FAIRE TENIR LE CRACHOIR DANS TOUS LES MÉDIAS DOMINANTS.

JE PENSE QUE CE QUI SE DIT DANS CES ARTICLES EXPRIME CE QUI SE JOUE AUJOURD’HUI EN fRANCE ET EN EUROPE AUTOUR DE LA QUESTION
DE L’EXIL, DE L’IMMIGRATION, DES POLITIQUES ABOMINALBLES QUI SONT MENÉES, DES MOYENS ET DES VOLONTÉS DE LUTTER CONTRE CES POLITIQUES.

N’HÉSITEZ PAS À PASSER LIRE L’ARTICLE D’OLIVIER CYRAN INTITULÉ : DU BON USAGE DES BARBELÉS

Publicités

LA MINISTRE DE LA CULTURE VA « S’ARRANGER » POUR VERSER UN MILLION D’EUROS D’ARGENT PUBLIC À CHARLIE HEBDO !!!

UN LIEN VERS UN ARTICLE D’OLIVIER CYRAN SUR ARTICLE 11, DATÉ DU 5 DÉCEMBRE 2013,

INTITULÉ « CHARLIE HEBDO, PAS RACISTE ? SI VOUS LE DITES… »,

TRAITANT DE LA LONGUE DÉRIVE DU JOURNAL CHARLIE HEBDO…

LIEN ICI AUSSI

EXTRAITS :

À PROPOS D’OLIVIER CYRAN :

« Il y a travaillé de 1992 à 2001, avant de claquer la porte, échaudé par « la conduite despotique et l’affairisme ascensionnel » d’un certain Philippe Val. Depuis, Olivier Cyran observe de loin, hors les murs, l’évolution de Charlie Hebdo et sa grandissante obsession pour l’islam. Il revient sur cette longue dérive à l’occasion d’une tribune récemment publiée dans Le Monde, signée Charb et Fabrice Nicolino. »

« Raciste, Charlie Hebdo ne l’était assurément pas du temps où j’y ai travaillé. En tout cas, l’idée qu’un jour le canard s’exposerait à pareil soupçon ne m’a jamais effleuré. Il y a avait bien quelques franchouillardises et les éditos de Philippe Val, sujets à une fixette inquiétante et s’aggravant au fil des ans sur le « monde arabo-musulman », considéré comme un océan de barbarie menaçant de submerger à tout instant cet îlot de haute culture et de raffinement démocratique qu’était pour lui Israël. Mais les délires du taulier restaient confinés à sa page 3 et ne débordaient que rarement sur le cœur du journal qui, dans ces années-là, me semblait-il, battait d’un sang plutôt bien oxygéné.

À peine avais-je pris mes cliques et mes claques, lassé par la conduite despotique et l’affairisme ascensionnel du patron, que les tours jumelles s’effondrèrent et que Caroline Fourest débarqua dans votre rédaction. Cette double catastrophe mit en branle un processus de reformatage idéologique qui allait faire fuir vos anciens lecteurs et vous en attirer d’autres, plus propres sur eux, et plus sensibles à la « war on terror » version Rires & Chansons qu’à l’anarchie douce d’un Gébé. Petit à petit, la dénonciation en vrac des « barbus », des femmes voilées et de leurs complices imaginaires s’imposa comme un axe central de votre production journalistique et satirique. Des « enquêtes » se mirent à fleurir qui accréditaient les rumeurs les plus extravagantes, comme la prétendue infiltration de la Ligue des droits de l’homme (LDH) ou du Forum social européen (FSE) par une horde de salafistes assoiffés de sang2. Le nouveau tropisme en vigueur imposa d’abjurer le tempérament indocile qui structurait le journal jusqu’alors et de nouer des alliances avec les figures les plus corrompues de la jet-set intellectuelle, telles que Bernard-Henri Lévy ou Antoine Sfeir, cosignataires dans Charlie Hebdo d’un guignolesque « Manifeste des douze contre le nouveau totalitarisme islamique3 ». Quiconque ne se reconnaissait pas dans une lecture du monde opposant les civilisés (européens) aux obscurantistes (musulmans) se voyait illico presto renvoyé dans les cordes des « idiots utiles » ou des « islamo-gauchistes ». »

RETROUVEZ L’ARTICLE COMPLET SUR ARTICLE 11