COMMUNIQUÉS ET ANNULATION PETRA AU FESTIVAL FEMCEES

JE NE PARTICIPERAI PAS AU FEMCEES DEMAIN, 2 NOVEMBRE 2018.

CI-DESSOUS, VOICI LE COMMUNIQUÉ DES PERSONNES VICTIMES DE SITUATIONS ET
DE COMPORTEMENTS RACISTES ET DE VIOLENCES DE LA PART DE MEMBRES
DE L’ÉQUIPE ORGANISATRICE DU FESTIVAL FEMCEES À SAINT-ÉTIENNE.

Suite à des propos et comportements racistes et violents tenus par une
personne de l’organisation (Dorothée alias Do), et l’agression physique qui
en a découlé, nous avons décidé collectivement de ne plus être vos
partenaires. Notre association ainsi que nos festivals UMOJA et
INTERSECTION se retirent. Nous n’acceptons pas que des membres de notre
association, ou d’autres personnes soit rabaissé.es, insulté.es et
méprisé.es, nous ne l’avons jamais accepté de
personne et cela va continuer.

Les faits vous seront relatés dans les détails plus tard, notamment les
échanges mails mais pour l’instant nous faisons l’économie de nos forces »

Waka et Paulo,
BAHAM ARTS

En tant que rappeuse, beatmakeuse, féministe anticolonialiste et
organisatrice de festivals et d’événements hip-hop queers et fém mais aussi
en tant que personne, femme queer noire immigrée, je sais que le racisme
n’est pas une opinion ou des problèmes interpersonnels. Je n’accepte pas
qu’on dise que je néglige le hip-hop ou qu’on sous-entende que j’inverse
les choses en parlant de racisme. Je rappelle que le racisme anti-blanc
n’existe pas, ce n’est pas un problème d’égo mais systémique. Laisser
passer des propos qui accusent une personne racisée de racisme anti-blanc
est inexcusable. Soutenir ces propos, les réaffirmer est inexcusable aussi.
Menacer des personnes n’est pas concevable, s’en prendre à elles physiquement ou
moralement encore moins. C’est pour cela que je ne participerai pas à ce
festival sous n’importe quelle forme, ni en tant qu’artiste ni en tant qu’intervenante.

WAKA

En tant qu’organisatrice, programmatrice du femcees fest, artiste féministe et
anticolonialiste :
– après tous les efforts mis en place pour tenir bon jusqu’au bout pour la culture du hip-hop, l’intersectionnalité que nous vivons, ainsi que tout le reste soulevé ci-dessus
– après avoir pris des dispositions pour éviter ce genre de traitement que nous n’acceptons pas
– après avoir été prise pour cible et avoir été très patiente vis-à-vis de tout ça…

C’est la première et la dernière fois que je participe au femcees fest et je dénonce tout ce qui
est anormal !!

KS KHALDI

****************************************
VOICI LE MAIL QUE J’AI ENVOYÉ À TITRE PERSONNEL À L’ORGA :

« Bonjour à vous,

Je ne viendrai pas jouer au Femcees comme c’était
prévu pour demain.

Je ne peux pas jouer comme si de rien n’était alors
qu’il y a des situations de violences et d’agressions
racistes au sein de votre orga.

Je suis d’autant moins en situation de confiance que rien n’a
été fait pour communiquer sur ces situations, au contraire ;
l’idée de le faire donnerait lieu à des pressions et à des violences
pour l’éviter.

Des personnes blanches racistes au sein d’orga, c’est hélas un lieu commun.
Des personnes blanches qui ne se prononcent pas et ne prennent pas parti
dans ces situations, et donc se rangent du côté de l’oppresseur, ça aussi
c’est pas nouveau.

Par contre, je refuse à présent de subir ces situations quand je peux les
éviter. Et je ne servirai plus de caution antiraciste aux orgas ou aux
évènements qui commettent des actes racistes, les excusent ou les couvrent,
« pour que tout se passe pour le mieux, on verra après ». »

Publicités

Les commentaires sont fermés.